Franchise Rentable : Le Top 10 des Secteurs Porteurs

Publié par omahabeach il y a 2 semaines (12/09/2022) | Actualités

Franchise rentable : focus sur les secteurs porteurs

Focus sur les secteurs porteurs en franchise en fonction des chiffres d’affaires et de la rentabilité

Toutes les franchises rapportent de l’argent puisque les enseignes se développent sur la base de la rentabilité des points de vente pilote. Toutefois, certains secteurs d’activité permettent de dégager plus de chiffre d’affaires, moyennant un investissement initial généralement plus important. Le point sur la rentabilité en franchise.

 

Chiffre d’affaires vs rentabilité en franchise

Si un entrepreneur décide de devenir franchiseur et de créer une enseigne, c’est généralement qu’il a réussi à dégager une rentabilité intéressante voire supérieure à la moyenne de son secteur sur au moins une unité pilote. Comment, sans cela, convaincre des candidats à la franchise de rejoindre son réseau ?

Cependant, ces données sont généralement tenues secrètes : les enseignes n’ont pas intérêt à dévoiler au grand public le détail de leurs taux de marge et des excédents bruts d’exploitation générés par les membres de leurs réseaux.

La principale donnée accessible facilement est celle du chiffre d’affaires moyens réalisé par les points de vente franchisés après deux ans d’activité. Or, en franchise comme pour n’importe quelle entreprise, il est important de ne pas confondre chiffre d’affaires et bénéfice !

En effet, il est possible d’enregistrer 500.000€ de chiffre d’affaires et de ne réaliser « que » 15.000€ de bénéfice. La rentabilité est alors de 3%. Il est également possible d’enregistrer 50.000€ de chiffre d’affaires pour le même excédent brut d’exploitation : la rentabilité (le taux de marge) sera alors de 30%.

Les deux bénéfices sont équivalents en valeur absolue mais bien différents en termes de taux de marge ! De fait, une entreprise enregistrant 500.000€ de chiffre d’affaires pour seulement 15.000€ de bénéfice devrait s’inquiéter de son modèle économique.

En effet, selon l’Insee, le taux de marge des entreprises françaises était en 2019 :

  • De 20,5% pour les services marchands ;
  • De 20,8% pour l’hébergement et la restauration ;
  • De 21,1% pour la construction ;
  • De 24,4% pour le transport et l’entreposage ;
  • De 25,7% pour le commerce et la réparation d’automobiles et de motocycles ;
  • De 30,1% pour l’industrie ;
  • De 32% pour l’information et la communication ;
  • De 65,1% pour l’immobilier.

Dès lors, une franchise devrait a minima dégager une rentabilité égale, voire supérieure, à la moyenne nationale pour convaincre des porteurs de projet de signer un contrat.

 

Retrouver l’article complet de notre partenaire Toute la Franchise